Photo Qu'est-ce qu'un fonds d'investissement spécialisés ?

Qu'est-ce qu'un fonds d'investissement spécialisés ?

Les fonds d'investissement spécialisés ou FIS, connus aussi sous le nom de fonds professionnels spécialisés, sont parmi les plus bénéfiques, car les investisseurs profitent d'une absence de contraintes relatives aux actifs dans lesquels ils placeront leur argent.

Qui peut investir dans un fonds d'investissement spécialisé ?

Bien que choisir de placer son argent dans un FIS est très intéressant, ce type de fonds n'est pas destiné au grand public. En effet, il est réservé seulement à des investisseurs privés et professionnels qui acceptent de placer une somme de 125 000 € au minimum.

Mais si les investisseurs ne possèdent pas la somme requise, ils doivent faire l'objet d'une étude par un établissement financier. Ce dernier doit rédiger une attestation mentionnant que l'investisseur possède assez d'expérience et de savoir-faire pour évaluer les placements qu'il effectue.

Caractéristiques d'un fonds d'investissement spécialisé

D'abord, l'AMF n'a pas à agréer un FIS. En effet, il doit juste être déclaré à cette institution au plus tard un mois après sa constitution. Il doit aussi être conforme aux dispositions de l'instruction DOC-2012-06.

Ensuite, les fonds d'investissement spécialisés sont très souples quant à la détermination de la politique d'investissement applicable. Pour un family office, par exemple, on peut décider du gérant du fonds et contrôler la stratégie d'investissement.

Enfin, dans le FIS, l'investisseur peut décider de structurer son patrimoine en différents éléments. Ainsi, il peut choisir de mettre son argent dans les actions, l'immobilier, les obligations…

Les types de FIS

Le fonds professionnel spécialisé peut prendre deux formes : la SICAV (Société d'Investissement à Capital Variable) et le FCP (Fonds Commun de Placement).

La SICAV est une société anonyme. Comme son capital est variable, elle peut émettre des actions selon les demandes de souscription. Lorsque l'investisseur achète donc une action, il possèdera le statut d'actionnaire et pourra donner son avis dans la gestion de la société.

Le FCP n'émet pas des actions, mais des parts. Ainsi, l'investisseur n'aura pas le statut d'actionnaire et son avis n'est pas pris en compte dans la société.

Les actifs éligibles dans un FIS

Les actifs éligibles doivent remplir les 4 conditions fixées par l'article L. 214-154 du code monétaire et financier :

  • La propriété du bien est fondée sur une inscription par un acte authentique ou sous seing privé.
  • Le bien ne fait l'objet d'aucune sûreté, à part celles constituées pour réaliser les objectifs de gestion de fonds.
  • La valeur du bien doit être fiable. La valeur doit être calculée par un expert et être à jour régulièrement.
  • Le bien possède une liquidité adaptée aux obligations

Comme le FIS présente un large choix d'actifs éligibles, les risques sont diversifiés, ce qui demande beaucoup d'analyses de la part de l'investisseur. Comme Cyrille Vernes, analyste financier l'affirme, à chaque étape de l'investissement peut survenir un risque qui doit être analysé.

Le FIS est très bénéfique aux investisseurs qui aiment prendre des risques, car ils doivent placer une somme importante dans ce fonds. Cyrille Vernes conseille de toujours prendre un peu de risque pour faire plus de profit.